Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des humeurs, des images en fonction du quotidien, des événements, des voyages, des lectures ou des scènes de ménage ! Le Olympie world ... !

Jeudi 21 octobre - Paroles de P.

paroles-de-P.jpgMadeleine.JPG

 

Au Nomad's, bar restaurant "branchouille" près de La Madeleine, au marché Saint-Honoré, le rendez-vous annuel des "happy fews" de la santé pour le prix "Paroles de Patients" qui "consacre un genre littéraire nouveau : le témoignage sur la maladie, son exemplarité et sa capacité à transformer une douleur intime en message universel.

Ce prix a pour objectif de mettre en valeur le rôle du patient et de ses proches dans sa façon d’aborder sa maladie, de lutter contre sa progression, de participer au traitement.

De la violence du diagnostic en passant par la souffrance, le découragement puis l’espoir et enfin la victoire, l’authenticité, la puissance émotionnelle des témoignages et la maîtrise de leur rédaction font passer ces livres du simple récit à l’œuvre littéraire, soulignant au passage l’importance de la parole dans la guérison" prévient la responsable de la Com' des Entreprises du Médicament (Le Leem) qui a eu cette géniale idée - troisième édition.

Je passe sur l'accueil simple et chaleureux, sur les tables, on se sert soi-même, on se sent chez soi, on déambule, on se rencontre, des visages connus, des visages charmants, des "qui font la gueule" (la maladie c'est grave) ... le moment émouvant, c'est l'annonce du lauréat ... et la découverte humaine de celui qui ...

Je manque de respirer en me disant "mais que fait mon demi-frère ici" en découvrant ce grand gaillard un peu ours (des Pyrénées) ... mais non, son air pataud s'envole avec des paroles sensibles, raffinées, touchantes, celles qui vous prênent le coeur et vous font aimer voire de celles qui gorgent l'amitié ...Un grand cru !

A la dédicace de "Dans ma peau", un dialogue s'instaure avec Guillaume de Fonclare ... le photographe officiel nous mitraille car il sent qu'il se passe des choses, quinze minutes d'échanges que personne ne vient troubler malgré la file qui s'étend, mais ne s'impatiente pas ... Oui, il est passé un "je ne sais quoi" qui bénie une rencontre, ce petit bonheur dont on se souvient, qui a été et point.

Je m'arrête face à La Madeleine, les colonnes puissantes me paraissent appropriées ce soir. Mon coeur se sent vivant.


 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :