Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des humeurs, des images en fonction du quotidien, des événements, des voyages, des lectures ou des scènes de ménage ! Le Olympie world ... !

J'ai testé pour vous ... la langue de pute

j-ai-teste-la-langue-de-pute.jpg

Cette semaine ne pouvait pas mieux tomber pour tester les langues de pute. De quoi s'agit-il ? Pas de test de patisserie (langue de chat), ni de pratiques X (on parle de péripatéticiennes), mais simplement le truc, le "sport" que bien des ami(e)s - et moi même - aimont la pratique ... mais revenons au sens de la chose ...  

Définition : être tout le temps en train de critiquer les gens. "tu as vu cette fille? toujours en train d e parler! c'est une vrai langue de pute !" Synonyme: commère, mauvaise langue, langue sale.

lacher de viperes

Alors, en faisant mon enquête, je me suis aperçu que nous étions tous des petits joueurs, juste des bébés baveurs, plus aptes au bon mot qu'à la pure médisance, ou mieux (pire ...) à balbutier de petites rumeurs sur "qui a couché avec qui", "qui s'est fait(e) botoxer" et autres gentillesses physiques. Enfin, plus des langues de vipères que ... vraies langues de pute qui sont passées dans l'art de la matière; véritables nuisibles qui peuvent aller jusqu'à alimenter les tabloïds et autres blogs à succès.

 

Je pensais avoir de la matière dans les soirées de la semaine, entre "blonde à manteaux de panthère" et "starlettes maniérées de la TV réalité" ... mais une vraie langue de pute aurait illico enchaînée sur la rumeur ... "tu connais E., il a couché avec X et c'est une catastrophe, planche insensible qui se met en valeur avec ses vêtements de luxe, mais à poil, beue ..., etc. ou alors, "elle (il) a couché avec tout ce qui bouge juste pour te réclamer 200€ à la fin, en fait c'est une pute" ... bref, voilà de la vraie langue de pute, celle qui lance la rumeur, qui va enfler, détruire un peu si possible ... qu'importe, ça fait du bien au désoeuvré jaloux qui ... Car, c'est juste le constat, les meilleures langues de pute sont les plus solitaires voire les plus frustré(e)s, en tous cas les plus jaloux/ses ...

C'est une pratique vieille comme le monde. Certains qui ont peine à parler la langue française ont trouvé plus simple à parler la langue de pute (voir plus tard le blog de Lili langue de pute). On trouve là les meilleurs "lèches culs" car il faut copiner un peu pour avoir les meilleures sources, qui démarrent par un "tu peux tout me dire je suis une tombe" ... et de constater très vite qu'il y a du monde dans le cimetière ! 

Reste pour ces frustrés de la vie, ces jalouses éternelles, que pour certains toute publicité est bonne à prendre, et que la rumeur permet de faire parler de soi plutôt que de ne rien en dire, exister c'est exister, ce qui ne sera jamais le cas de ces langues de pute, qui n'auront qu'une triste réputation, celle de leur véritable état, ... et fuck les LDP !    

Fuck-you-mamie.jpg

 

le blog de la situation :

logoldptb5.jpg

Lili
Langue de Pute aux Doigts de Fée

Grand reporter de mon état, je shoote tout ce que je trouve pour agrémenter rumeurs, cancans et autres médisances.
MAO est ma loi :  Méchanceté Agressivité Opportunisme. Une pincée d'égocentrisme et une goutte d'autosatisfaction : voilà toute la magie.

Devant les subtilités de la langue française, j'ai renoncé pour me concentrer sur des langues plus vivantes : langue de pute et langue de vipère.
Méfiez-vous : tout ce que vous me direz sera amplifié, déformé, inventé ou ignoré selon mes propres intérêts.

Cela faisait longtemps que j'avais envie de m'initier à la pratique décadente des blogs. Alors, j'ai alpagué un idéaliste blogueur qui m'a introduite, jusqu'à l'épaule, dans ce milieu pour un week-end en me faisant passer pour sa petite amie.

Mon intronisation s'est déroulée comme je l'avais prévue. L'idéaliste m'a présenté trois autres énergumènes. Tous ont leur propre blog. Je les ai bien écoutés et observés. Après six heures d'immersion dans ce milieu, les quatre me suppliaient de rejoindre leur communauté. Pendant six heures donc, j'ai bu pour contenter l'un, raconter des trucs ignobles pour me mettre l'autre dans la poche ou jouer du décolleté pour pouvoir dormir le soir. Je pense avoir atteint des sommets quand j'ai mangé un hot-dog en terrasse, le tout agrémenté d'un tour de passe-passe qui me va si bien ! C'est à ce moment-là que j'ai gagné mon billet d'entrée.

Maintenant que je suis entrée dans la secte, Je compte bien y faire mes armes
...

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :