Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des humeurs, des images en fonction du quotidien, des événements, des voyages, des lectures ou des scènes de ménage ! Le Olympie world ... !

Election présidentielle 2007 : Roberto Strizzi élu

Si Roberto Strizzi se présentait à l'élection présidentielle, nous aurions surement un score égal à celui de Chirac en 2002 (au deuxième tour bien sur !).

Mais qui est Roberto Strizzi ? www.robertostrizzi.com

Un nouvel ami, Christian S., rencontre d'ami d'amis de bar (ben oui !) retient mon attention ces temps ci. Personnage intéressant à la forte personnalité bourrue mais avec un coeur d'or, j'adore. Bref, nos agendas concordant sur une soirée de mardi au Café-théâtre de la Providence 73 rue Rébeval 75019 Métro Pyrénées (vous aurez l'adresse comme ça), nous voilà vers 19h00 attablé au resto à soupe d'en face que je vous recommande aussi ... même si je n'ai pris qu'un Perrier.

Je sais, je fais durer le suspens sur "qui est RS ..." c'est exprès.

Notre conversation a porté sur la soirée de samedi à Bercy, sur le spectacle de Stars sur glace, sur le backstage ensuite et les différentes rencontres (qu'ils/elles sont beaux/belles nos patineur(se)s ! Que dire du vice champion du monde, japonais, qui m'a chauffé le coeur et la tête avec un superbe Roxane ! (version Moulin Rouge, si vous ne connaissez pas c'est que vous êtes mort, c'est pas possible de ne pas hurler de bonheur voire d'amour devant cette version de ...). Bon, je vous la fais courte, car nous avons aussi parlé du week-end ensuite (mariage de ma voisine Nora/dimanche au soleil avec des potes...), de ma journée de mardi à l'association aussi ... j'en passe !

Voilà le producteur du spectacle, clone d'un moine vu dans "le nom de la rose" (je rigole, pas sympa, c'est lui qui nous a invité !), sinon qu'il a l'air bien chaud sur les nanas, bon vivant et tout et tout ... et qui nous parle aussi de Roberto Strizzi. Christian l'a déjà rencontré lors d'une soirée chez le producteur et tous les deux commencent à me "révéler" un peu du personnage.

Christian : "il m'a arrêté le coeur pendant une minute ...",

Les deux : "il tord tout ce qui lui passe dans les mains, fourchettes, clefs, barres de fer (tout ce qui est dur comme fer je précise)" ...

Nous voilà donc dans la petite salle pierreuse du Café-théâtre de la Providence (coordonnées ci-dessus je vous rappelle et le tél. c'est 01 42 00 25 75. Inutile de réserver ailleurs je pense, arrivez tôt pour les places et allez manger une soupe en face, le spectacle est à 20h15 ... ).

20h30, enfin apparaît le "grand homme". Banal à première vue, maladroit et pas rassuré semble t'il, un peu potache perdu dans le spectacle de fin d'année. A part "compter les pierres de la cave de spectacle", il siat faire autre chose. Le blabla commence sur le hasard des choses de la vie que nous constatons souvent (je ne vous en dirais pas plus, mais à ce moement me reviens en mémoire quelques "ponts" établis avec des amis sur des situations bizarres) ...

Le show commence vite, le toucher, la vue, le bonhomme exploite les sens de tout le monde ...

A ce propos, je vous recommande les stages de l'école des 5 sens de Romola Sabourin (Paris bd Beaumarchais) ... vous retrouverez des trucs quand vous apprenez à exploiter entièrement vos 5 sens.

Le bonhomme a bien suivi les cours car il est très bon. Devinez les yeux bandés l'objet que tient votre partenaire choisis au hasard (objet et partenaire) ... l'objet est dans la main droite de la personne  alors que RS lui tient sa mains gauche et établit le contact via les yeux - et le corps ? - de la personne. Bon si vous pigez pas, c'est une raison de plus pour voir le spectacle, car ça c'est clair et j'ai vu faire, parce que le reste, c'est sans explication du tout et indescriptible exprès !

Vite oublié la "petite présence" au fonds de la scène, le bonhomme devient immense, envahit tout l'espace, rentre en vous, vous donne plus que de l'énergie, de la pêche et de la banane, ... un peu de frousse aussi ! Sommes nous tellement transparent ?

Dernier numéro, trop content d'avoir échappé à l'appel à participation ... (je vous ai pas dit, chaque numéro, c'est vous la vedette américaine !), bien calé à la place contre le mur (peu pas sortir sans déranger tout le monde, précieux prétexte !). Christian me presse de prendre un papier et un stylo gracieusement fournit par le théâtre. Ecrivez une question sur la partie droite du formulaire, et inscrivez votre prénom (pourquoi ?). Le formulaire comporte un numéro, répété à droite (la question que vous remettez après l'avoir caché dans une boite gardé sur scène) et à gauche (vous le mémorisez et il va rejoindre une autre boite dans laquelle RS va piocher au hasard).

Numéro 4593 (pas sur aujourd'hui, j'ai moins de mémoire que RS c'est sur) ... Me voilà debout, un peu timide et gauche donc. D'entrée, RS m'appelle Alain, me parle de mon travail et de la reconnaissance attendue, du rôle de numéro deux ... etc. Pour ma question enfin - et ça semble tellement accessoire à ses et mes yeux après son petit tour dans ma tête et mes "oui" timide à chaque question de vérification - "quel pays cet été", il me répond de choisir le pays du sud ... avec la châleur. Pour info, j'hésite, après des certitudes (j'ai acheté tous les guides), pour partir en Iran cet été ... personne ne souhaitant m'accompagner dans ce pays réputé pourtant pour la qualité de son accueil (par les habitants, quand c'est le Pouvoir qui invite, c'est moins serein - quoique) ... Tout le monde connait quelqu'un qui en revient et à trouvé génial, mais personne pour venir vérifier sur place. J'en venais à revoir ma copie vers le nord de l'Inde et le Cachemire montagneux. Ce sera donc l'Iran !

Bref, me voilà bien troublé.

Connaissance oblige, nous restons ensuite pour la Rencontre. Le R majuscule se justifie, le bonhomme est immense - sourire, yeux, intelligence et coeur - Nous voila au bar du coin et le bonheur de la rencontre est multiplié par douze au moins ! Je ne vous en dirais pas plus, sinon que suprême élégance, c'est lui qui paiera la note - en plus généreux !

Donc, même s'il ne vous invite pas à boire un coup après, moi je serais crevé vu la concentration nécessaire !, courrez vite voir cet Artiste de la vie, de la votre et de la sienne qu'on lui souhaite longue, tant nous pouvons sentir tout le bonheur qu'il peut nous donner.

Une pensée émue pour sa compagne que je ne connais pas, mais que l'on devine charmante.

Bref, je suis en manque déjà et y retournerais bientôt avec tous mes amis !


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :